DIEU en premier lieu
Adam et Ève

Mes bien-aimés! Si on savait quel devoir j’ai en fait de DIEU, alors même la Basilique Saint-Pierre à Rome n’aurait pas assez de place. Je ne dis pas cela de moi-même. Mon DIEU, le malin a si facile, il ne doit même pas séduire l’homme au péché, il peut les rendre tout simplement faibles. Si DIEU invite au Saint Sacrifice de la Messe, l’un dit: „Cela ne m’est pas possible aujourd’hui. Je ne me sens pas très bien.“ L’autre dit: „Je n’ai justement pas le temps maintenant, il me faut aller à une fête d’anniversaire!“ Connaissez-vous ce pas­sage dans l’Évangile, lorsque le roi envoya ses ser­vi­teurs: „Allez les chercher, nous célébrons une fête!“, et ils s’ex­cu­sè­rent pour plusieurs raisons. Mais aux invitations humaines ils ne disent pas: „Je suis désolé mais je suis invité chez DIEU.“ N’en est-il pas ainsi que DIEU devrait se tenir en premier lieu? „Quiconque aime son père, sa mère, sa femme, ses en­fants, etc. plus que Moi, n’est pas digne de Moi!“, dit pour­tant le SAUVEUR dans l’Évangile. Ne devrait-on pas juste­ment dans cette situation, dans laquelle nous sommes aujourd’hui, se précipiter bien plus auprès de DIEU? Où est-Il plus vivant que dans ... plus

Sermon de l'Évêque-à-l'Épée

Août 2018