À 13 ans elle perdit sa mère qui, à la naissance du neuvième enfant, mourut d’une crise cardiaque. Ensemble avec sa sœur aînée d’un an, elle assuma de nombreux devoirs de mère.

Après le collège, elle passa deux ans à l’école ménagère et plus tard elle fit une année d’apprentissage chez une famille aimable de dentiste à Coire (Suisse).

Grâce à divers stages avancés comme aide-soignante à domicile et à l’hô­pi­tal, elle termina ses études d’aide-soignante à domicile à Berne (Suisse) avec succès.

Sa joie de vivre et sa gaîté ne l’empêchèrent pas de suivre le droit chemin.

Après s’être acquittée de plusieurs années de professions, elle épousa le 5 juin 1965 Nikolaus Schneider de Oberriet, dans le canton de Saint-Gall (Suisse), avec lequel elle mena une vie conjugale très harmonieuse. Elle devint mère de quatre garçons pour lesquels elle donna tout son cœur.

En mars 1975, son époux reçut de DIEU le devoir de remettre sans restric­tion sa vie au service de DIEU et de l’Église. DIEU intervint radicalement et profondément dans leur famille.

En juin 1977, elle donna de plein gré mais le cœur gros toute liberté à son époux pour son sacerdoce.

Tandis qu’elle continua à être là pour ses enfants, elle soutenait également son époux, l’Évêque-à-l’Épée, dans sa dure vocation en tant qu’Instrument de DIEU.

Mère Paula – notre mère spirituelle

Paula Bodenmann s’éveilla à la lumière du monde le 6 août 1938. Martisberg, dans le canton du Valais en Suisse, est son berceau natal. Joseph, son père, et Hélène, sa mère, étaient paysans des montagnes et parents modèles. Paula grandit avec huit frères et sœurs, dont elle était la quatrième. C’était une fille très joyeuse et toujours gaie, toutefois timide et réservée. Il fallut que très tôt elle prenne des res­ponsabilités.

Elle fut nommée mère spirituelle et jugée digne par DIEU de donner la bénédiction de saint Joseph.

Ainsi elle partage sa vie avec époux, enfants et de nombreux enfants spirituels.

Mère Paula avec Falk et Nabor
Nabor, le chien de montagne des Pyrénées

La nature n’est pas merveilleuse que pour l’homme – elle l’est aussi pour les animaux.

Mère Paula