Église des Nouveaux-Chrétiens

Cela fait presque 2000 ans que DIEU, à savoir JÉSUS-CHRIST, fonda une Église dont les fidèles se nommèrent chrétiens. Malgré l’immense effort de ses inten­dants, cette Église s’humanisa cependant de plus en plus.

Les défis séculaires devaient souvent être opposés à une législation résolue, or cette Église ne possédait pas toujours de saints intendants qui agissaient dans le sens de leur Fondateur. Une Église figée par les lois fut l’héritage de notre siècle.

Et pire encore arriva: Les réformations furent ensevelies par l’esprit du monde et manquèrent le but.

Comme un rejeton, l’Église des Nouveaux-Chrétiens sort renouvelée du tronc pour­ri de l’ancienne Église.

 

Fondement des Nouveaux-Chrétiens

Ainsi l’Église des Nouveaux-Chrétiens ne représente point une nouvelle Église. Elle est la continuation de la tradition apostolique, sa foi est catholique romaine. Leur fondement est fondé sur le roc de Pierre, cela signifie qu’elle incarne l’Église de JÉSUS-CHRIST adaptée à notre temps, avec son bien initial d’idées et de grâces.

Amour et simplicité marquèrent l’esprit des débuts du christianisme. La délivrance du culte de la loi rigide, la rédemption des chaînes du péché, la conduite à l’indé­pendance intérieure avec DIEU étaient l’ordre de mission des Apôtres.

Un rejeton sortant d'un tronc pourri

Représentée dans huit pays

Sans compter les fidèles dispersés aux quatre coins du monde, nous avons pris pied dans huit pays, procédant de la maison mère en Suisse. Les fidèles sont assistés spirituellement par des évêques, des prêtres et des diacres en Suisse, Allemagne, Autriche, France, Pays-Bas, Belgique, Italie et au Cameroun (Afrique). Des religieuses, présidées par une abbesse, ainsi que des aides laïques soutiennent ce travail missionnaire.
 

Financement

Le clergé, les religieuses et les collaborateurs laïques vivent dans la pauvreté dite évangélique. Donc ils ne reçoivent ni rémunération ni gratification.

Les frais de logements, d’aménagement de chapelles, d’électricité, d’eau, de chauffages, de nourriture, de vêtements, de véhicules et leurs entretiens, d’assurances obligatoires, de télécommunications, d’imprimerie, de bureau, d’évangélisation et bien d’autres sont pris en charge dans toutes les maisons par des dons libres. Nous voulons accorder à DIEU notre confiance en n’exigeant aucunes cotisations, charges, taxes ou choses semblables, même pas pour l’administration des Sacrements. Par contre nous sommes très reconnaissants pour des dons libres.

Mt 6,31 sq.: „Ne vous inquiétez donc point, disant: Que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous vêtirons-nous? De toutes ces choses se préoccupent les païens. Votre Père céleste sait effectivement que vous avez besoin de toutes ces choses-là. Cherchez en premier le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît.“

C’est pour cela aussi que les dons doivent être libres, car la donation libre est reconnue et grandement appréciée par DIEU. Ce mérite ne manquera pas aux fidèles et aux bienfaiteurs.

2 Cor 9,7: „Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, non avec déplaisir ou par contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.“
 

Une œuvre de DIEU

Ce n’est point par la volonté de l’homme que l’Église des Nouveaux-Chrétiens est active, mais selon le désir de DIEU. L’Évêque-à-l’Épée, directeur des Nouveaux-Chrétiens: „DIEU désire qu’une partie des hommes lutte avec moi au nom du petit troupeau de JÉSUS-CHRIST! J’ai besoin de soutien et de foi. Des hommes de bonne volonté et dévoués me sont nécessaires pour venir à bout de ma tâche.

Ma disposition pour DIEU et pour l’humanité est là!
Qu’en est-il de toi?“

JÉSUS avec Ses Apôtres – Transmission du pouvoir de lier et de délier